« Avant de t’oublier », Rowan Coleman

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥♥
Avec Avant de t’oublier, l’auteur nous livre avec force et rythme une histoire bouleversante, nous immergeant avec délicatesse dans l’univers d’une maladie qui terrifie. Elle décrit et décrypte avec justesse la dégénérescence, cette traîtresse qui surprend dans ses allers et retours, et conte le monde intérieur de Claire qui jamais n’oublie la maladie tout en ne sachant plus à quoi sert une fermeture Éclair.

Quèsaco « sibilot » ?

Tous les mercredis, PrestaPlume ravive sous la forme d’un quatrain un mot désuet, que l’usure du temps ou de l’usage aura fait oublier.
Que peut signifier « sibilot » ?

« Paris est une fête », Ernest Hemingway

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥
Lire « Paris est une fête », de Ernest Hemingway, était pour moi un acte de bravade silencieuse et une curiosité stylistique intéressée. Ce récit au titre évocateur, publié de manière posthume en 1964, et réédité dans une version enrichie de huit textes laissés de côté par l’auteur, a ressurgi de l’oubli pour refaire une entrée fracassante dans la lumière de l’histoire de ce début de siècle.

« D’après une histoire vraie », Delphine de Vigan

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥♥
« D’après une histoire vraie » est le récit d’une amitié exclusive et dégénérative. Une emprise psychologique progressive et effrayante d’une femme sur une autre. Et pas n’importe laquelle ! Delphine, la narratrice, est une auteur connue en panne d’inspiration, trop fatiguée, harassée par la promotion de son dernier livre « Rien ne s’oppose à la nuit »…

Bienvenue !

Nathalie Gendreau Prestaplume Conseil en écriture biographe PrestaPlume écriture correcteur relecteur

PrestaPlume est un site professionnel et culturel. Vous y trouverez non seulement mes prestations de service en tant que conseil en écriture, correctrice, rédactrice web ou print, et biographe familial, mais aussi mes chroniques de livres, de théâtres et de spectacles, mes interviews d’artistes, etc., que je publie pour le plaisir. N’hésitez pas à aimer, laisser des commentaires et partager !

« Le mépris civilisé », Carlo Strenger

RENCONTRE AUTEUR
Un oxymore pour titre et concept, créé par Carlo Strenger. « Le mépris civilisé » ne manque pas de surprendre et d’interroger. Comment un mépris peut-il être civilisé ? N’est-il pas opposé à ce débat ouvert que prône l’auteur ? « Provocation », répond-il, avec sourire et gravité.

Quèsaco « se solacier » ?

Tous les mercredis, PrestaPlume ravive sous la forme d’un quatrain un mot désuet, que l’usure du temps ou de l’usage aura fait oublier.
Que peut signifier « se solacier » ?

« Sur la route de ses rêves », Marie-Laure Bigand

L’avis de PrestaPlume ♥♥♥
Une histoire d’amour entre un homme et une femme qui se nourrit d’embruns et d’aventures. « Sur la route de ses rêves » est un roman qui entraîne le lecteur sur les chemins escarpés de l’introspection. Celle de deux êtres déchirés, deux parallèles qui n’auraient jamais dû se croiser.

« Sylvia Bataille », Angie David

Avis de PrestaPlume ♥♥
Quelle bien troublante biographie que voilà ! La couverture affriolante suggère liberté de ton et liberté de mœurs. En cela, le contenu est conforme à la photographie. Mais rien ne prépare le lecteur à ce maelström délicieusement infernal qui ne cesse qu’avec le mot fin.

Quèsaco « s’égaudir » ?

Tous les mercredis, PrestaPlume ravive sous la forme d’un quatrain un mot désuet, que l’usure du temps ou de l’usage aura fait oublier.
Que peut signifier « s’égaudir » ?

« Écrire sa vie », Philippe Lejeune

RENCONTRE AUTEUR
Ah ! Écrire sa vie… Qui n’en a jamais rêvé ? En secret ou à la cantonade. Sous forme de notes fragmentées, d’un journal personnel, d’un récit linéaire ou sinueux. Certains sont passés à l’acte, d’autres l’imaginent, le reportent, l’oublient.

Quèsaco « se chêmer » ?

Tous les mercredis, PrestaPlume ravive sous la forme d’un quatrain un mot désuet, que l’usure du temps ou de l’usage aura fait oublier.
Que peut signifier « se chêmer » ?

« Les impliqués », Zygmunt Miloszewski

L’avis de PrestaPlume ♥♥♥
Un polar dans la pure tradition qui renouvelle pourtant le genre avec une dimension historique et psychologique. Suspense, intensité, humour, il y a tout ce qu’il faut pour vibrer et avaler les pages. Mais ce n’est pas tout. Le personnage principal est loin de ressembler aux canons de l’enquêteur désœuvré ou maudit.

« Le charme discret de l’intestin », Giulia Enders

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥
L’intestin a du charme. Voilà une affirmation pour le moins curieuse et intrigante. De surcroît, il serait discret. Qui a connu l’embarras d’un gaz incontrôlé en société devra se le répéter pour s’en convaincre ! Pourtant, Giulia Enders nous prend la main en complétant l’assertion de Descartes : « Je ressens, de sorte que je pense, donc je suis ».

« La fête de l’insignifiance », Milan Kundera

L’avis de PrestaPlume ♥♥♥♥
Un roman au titre captif, comme Milan Kundera a le secret. Qui ne voudrait pas se précipiter à cette Fête de l’insignifiance en ces temps éprouvés ? Cette évocation a agi sur moi comme un aimant sur ma quête de légèreté. Mais c’était sans compter la plume vive de l’auteur qui sait si bien la tremper, quand il le faut, dans l’encre des âmes avec cette simplicité forte et cocasse qui le caractérise.

Conseil en écriture

Nathalie Gendreau Prestaplume Conseil en écriture biographe PrestaPlume écriture auteur journaliste correcteur relecteur

C’est parce que l’écrit est le reflet de son auteur qu’il doit faire l’objet d’une attention méticuleuse ! Pour y parvenir ? Prendre de la hauteur ou de la distance. Plus facile à dire qu’à faire… Même les plus confirmés ont besoin du regard d’une tierce personne, de cet indispensable « troisième œil » qui traquera les coquilles, les fautes d’orthographe, les erreurs typographiques, les clichés… PrestaPlume se propose d’être cet œil aiguisé pour que vos écrits gagnent en fluidité, pertinence et lisibilité.

Pin It on Pinterest