“Toi, Caïphe, juge de Jésus”, Nicolas Saudray

CHRONIQUE
Après Le Jaune et le Noir – Sur les pas de Stendhal, Nicolas Saudray a marché sur les pas de Caïphe, grand-prêtre de Jérusalem dont l’Histoire n’a fait que peu de cas, à l’opposé de Judas et Pilate, des contemporains ayant eu un rôle dans la condamnation à mort de Jésus. On ne connaît ni la date de sa naissance ni celle de son décès. Avec Toi, Caïphe, juge de Jésus, l’auteur rompu aux rouages judiciaires, ayant été lui-même haut fonctionnaire et conseiller à la Cour de Cassation, s’est intéressé de très près à ce grand-prêtre saducéen qui a occupé dix-huit ans sa lourde charge sous l’occupation romaine. Longévité assez rarissime pour y dénoter toute l’intelligence politique qu’il savait déployer pour être à la fois gardien des traditions juives et auxiliaire de Rome. Fait assez signifiant pour donner envie à l’auteur de reconstituer le parcours de ce grand-prêtre qui serait le véritable instigateur du trépas de Jésus. Nicolas Saudray s’y est employé formidablement, en étayant son roman par des écrits d’historiens et en l’enrobant d’un vernis pédagogique délicat et astucieux.

Lire la suite →

Beaux livres & co 

Sélection de Noël
A la veille des fêtes de fin d’année, PrestaPlume a sélectionné pour vous cinq ouvrages, quatre beaux livres et une bande dessinée. Vous apprendrez à cuisiner les plats traditionnels arméniens, façon allégée, avec “Cuisine d’Arménie”, de Corinne et Richard Zarzavatdjian, frère et sœur dans la vie. Avec un nom de famille signifiant « ce qui provient de la terre », les auteurs étaient prédestinés à ne jamais se déraciner de la terre de leurs ancêtres et surtout de leur profession de cultivateurs. Dans “Callas Confidential”, Tom Volf redonne sa voix à Maria pour célébrer les quarante ans de sa disparition. L’ouvrage est une invitation exceptionnelle à pénétrer les coulisses de sa vie professionnelle et privée à travers un prisme inédit, elle-même. Avec “Tantra, théologie de l’amour et de la liberté”, Éric Chazot nous faire partager sa fascination pour le mystère de l’art érotique des pagodes et ses interrogations sur le rapport existant entre le sexe et le sacré. Il nous offre des clés de compréhension, fruits de plusieurs décennies de recherche sur le terrain, visant à percer le mystère de ces sculptures. “Roumains de Paris”, de Louis Monier et Basarab Nicolescu, dresse un inventaire culturel original de 43 créateurs roumains, tant les monstres sacrés que les contemporains, qui ont soit vécu en France, soit séjourné à Paris. Ces Roumains qui ont fait la France devaient avoir laissé une empreinte pérenne par leur œuvre. Sur un scénario et un dessin d’Alain Paillou et de David Charrier, “Les Portes du Temps” est une bande dessinée ludique sur le patrimoine gallo-romain de Saintes, en Charente-Maritime, autrefois appelée Mediolanum Santonum. Le lecteur fait connaissance avec Romain et Gaëlle, des adolescents passionnés d’histoire qui vont franchir les Portes du Temps.

Lire la suite →

Maria Callas, quand la diva révèle la femme

ÉVÉNEMENT
Maria Callas est toujours là, avec nous. Sa prestance, son regard, son aura, et surtout sa voix. En elle, tout était profondeur, clarté, émotions. La postérité l’a accueillie en son sein à jamais, reconnaissante et comblée, qu’on aime l’opéra ou pas, et la célèbre cette année 2017 pour les quarante ans de sa disparition. Thierry de La Croix, fondateur des éditions Michel de Maule, et Tom Volf, réalisateur, photographe et auteur, qui ont en commun leur passion pour la Diva, ont remué ciel et terre pour mener à bien leurs projets d’hommage. Le 11 décembre 2017, dans le cadre du Club des Millefeuilles, c’est au Monsieur Restaurant privatisé du prestigieux Hôtel Lancaster Paris, dans un décor chargé d’Histoire, que les magnifiques lustres en verre de Murano ont réverbéré la voix unique de la Diva. Ce soir-là, le menu s’est décliné en partitions bellissima afin d’enchanter les papilles et réenchanter la mémoire vivante de Maria Callas.

Lire la suite →

“Les Affranchis”, Jean Monville

CHRONIQUE
Une fois à la retraite, l’ex-président de SPIE (*) Jean Monville écrit l’histoire de son entreprise, puis « Puzzle », un roman qui relate des tranches de vies qui se croisent. Dans la même lignée, “Les Affranchis” est une chronique qui raconte l’histoire de trois amis d’enfance. En convoquant leurs souvenirs, Édouard, Henri et Jean-Charles vont raviver un réel révolu mais qui va ressurgir avec plus d’acuité. À la fin de leurs études d’ingénieur, ces hommes qui rêvaient de réussite professionnelle se sont affranchis d’une vie conventionnelle. Refusant toute attache, ils préféraient l’aventure et les grands espaces à une vie amoureuse et familiale routinière. Ils y gagneront des émotions fortes, des amours trahies et des regrets secrets. À l’image du film de Marc Esposito, « Le cœur des hommes », le roman de Jean Monville guide le lecteur avec justesse jusqu’au cœur de ces hommes qui s’interrogent et se livrent en toute honnêteté sur la façon dont ils ont vécu les événements marquants de leur vie, leur rapport aux femmes et leurs erreurs.

Lire la suite →

“Illégitime”, Patrick Vilbert

CHRONIQUE
“Illégitime” est le sursaut libérateur d’un homme qui a tardé à parcourir le chemin de sa reconnaissance. L’auteur, Patrick Vilbert, est avocat au barreau de Paris, spécialiste en droit de la propriété intellectuelle et conseil de producteurs et d’artistes. Un métier à la croisée d’un monde artistique dans lequel son père, Henri Rollan, cet inconnu illustre, a brillé. Ce comédien au théâtre et au cinéma avait l’âge d’être son grand-père quand il l’a conçu une nuit de Noël avec Suzanne, aussi comédienne. Puis l’a oublié, happé par ses rôles et ses succès. Ce livre magnifique, puissant, délicat, décrit le chemin intérieur d’un fils essayant de dessiner les traits d’un homme, à défaut d’un père, derrière le comédien. Cet acte symbolique vient apposer un baume non pas sur son illégitimité administrative, mais sur ce sentiment paradoxal d’illégitimité vécu de l’intérieur qui l’a poussé longtemps à nier tout héritage : son histoire.

Lire la suite →

« Lettre à l’autre », Colette Bitker

CHRONIQUE
“Pour moi écrire et peindre c’est vivre et lutter chaque jour contre la mort… Mais c’est aussi rêver.” Dans cette courte phrase relevée dans son dernier ouvrage “Lettre à L’autre” (éd. Michel de Maule), l’artiste peintre Colette Bitker a ramassé en peu de mots ce qui la constitue, et la fait avancer et s’interroger. Une mise à nu subliminale entre textes en fragments et dessins de femmes le plus souvent dénudées qui s’adresse à un autre, à cet inconnu à la consistance énigmatique, un “Monsieur” connu d’elle seule, apprivoisé par sa solitude infinie face à l’œuvre. Un Autre sublime et parfait qui s’offre en miroir de son âme créatrice. Un amour profond et vivifiant, coloré et doux, pour cet Autre qui la guide sur son chemin pictural. Un livre poétique, beau à regarder et à lire, qui pousse à la rêverie des émois et à la nonchalance du corps. Sensuel et nostalgique.

Lire la suite →

“Maria Deraismes”, Fabienne Leloup

CHRONIQUE
Voici un personnage de biographie qui vaut le détour ! Il s’agit de Maria Deraismes (1828-1894), une féministe journaliste qui fonda en 1893, avec George Martin, la loge du « Droit humain » qui accueillait indifféremment hommes et femmes. Cette femme de caractère, grande lettrée et infatigable travailleuse malgré une maladie incurable alors méconnue (la maladie de Cronh), est tirée de l’ombre dans une biographie romancée, grâce à Fabienne Leloup, agrégée de lettres, professeur de français et écrivain. Cette femme érudite du XXIe siècle, qui se plaît dans les domaines « marginaux » du savoir, ne pouvait que se passionner pour le parcours franc-maçonnique de Maria Deraismes et réparer l’injustice de l’oubli. « Maria Deraismes, Riche, féministe et franc-maçonne » (éditions Michel de Maule) est un bel hommage littéraire qui plonge le lecteur dans une époque où la place naturelle de la femme n’était pas dans les cénacles politiques ou à la tribune en maître de conférences.

Lire la suite →

Jacques Glowinski, le savant au cœur des hommes

PORTRAIT PASSION
Pragmatique et créateur. Deux traits de caractère qui, réunis dans un seul être, peuvent devenir de la dynamite à merveilles. Jacques Glowinski, un des pères fondateurs de la neuropharmacologie, neurobiologiste, administrateur du Collège de France et rénovateur de cette glorieuse institution, fait partie de cette race d’hommes au savoir étendu et à l’esprit aussi vif à imaginer qu’à concevoir. Le tout avec une bonhommie désarmante. Quel est le génie farceur qui a excité les neurones de ce chercheur au point de l’inciter à délaisser le microscope pour coiffer le casque d’un architecte et à imaginer des parallèles entre l’organisation du cerveau et l’architecture ? Le scientifique le dévoile dans un livre qui synthétise une longue carrière consacrée à la recherche et au collectif, « Le cerveau-architecte, le Collège de France dans le XXIe siècle », publié aux éditions Michel de Maule.

Lire la suite →

Denis Doria, chasseur d’Art et d’histoires

PORTRAIT PASSION
Vibrant d’un feu intérieur raisonné et alimenté en continu par la passion, Denis Doria a la joie discrète et réservée, tout comme son modèle. L’architecte d’intérieur et grand collectionneur d’art décoratif moderne vient de publier une œuvre monumentale sur l’œuvre tout aussi monumentale d’un architecte de renom : Pierre Chareau. Voici douze ans que ce chercheur infatigable fait preuve de persévérance et de pugnacité dans la reconstitution de la vie du créateur de l’emblématique Maison de Verre. Une chasse au trésor avec son lot d’énigmes et de clés, et ses portes qui s’ouvrent sur un pan de vie oubliée dans des archives jusqu’au hasard d’une rencontre miraculeuse avec un photographe. Avec « Pierre Chareau – Un architecte moderne de Paris à New York », aux éditions Michel de Maule, c’est une voix qui ressurgit de l’injuste oubli et qui rend hommage au créateur phare de l’Union des Artistes Modernes (UAM). Un devoir de vulgarisation et de transmission qui s’accomplit enfin.

Lire la suite →

“Le Jaune et le Noir – Sur les pas de Stendhal”, Nicolas Saudray

CHRONIQUE
“Le Jaune et le Noir – Sur les pas de Stendhal”, de Nicolas Saudray, est une invite à un beau voyage intemporel, celui de la quête d’un amour vrai à une époque où l’affaire du mariage était un petit arrangement entre familles. L’une offrant un titre et un rang, et l’autre effaçant les dettes. Au point tel que l’argument d’une mésalliance s’inclinait devant l’absolue nécessité. Un thème cher au cœur et à la plume de Stendhal qui avait imaginé une suite à son roman “Le Rouge et le Noir”, une fresque amoureuse dans les tourments de l’histoire de la première moitié du XIXe siècle et dont Nicolas Saudray a poursuivi l’idée.

Lire la suite →

“L’ange de Dalkey Island”, Alain Teulié

CHRONIQUE PLUS
“Trois êtres, trois générations, trois miracles”… mais des miracles à l’incarnation bien réelle. N’est-ce pas ceux qui sont les plus merveilleux, inattendus, percutants ? “L’Ange de Dalkey Island” transporte l’âme et l’imagination vers une contrée pétrie de mystères. Un endroit qui inspire le rêve, qui impose le miracle comme une évidence. S’il devait en y avoir un, ce ne pourrait être que là, sur cette plage de Dalkey Island, en Irlande. Avec intelligence, Alain Teulié se joue des apparences, incline à faire croire et, brutalement, lève le voile du fantastique pour inviter, dans la danse des révélations, une réalité plus troublante, plus manigancée, plus intéressée… mais une réalité révélée au nom de l’amour et de la transmission.”

Lire la suite →

“Côté chambre, côté jardin”, Joseph-Antoine d’Ornano

CHRONIQUE
“Côté chambre, côté jardin” invite à une douce et aimable introspection qui chemine entre poésie et dessins dans les allées du grand jardin des souvenirs. Dans sa quête, le peintre Joseph-Antoine d’Ornano prend le bras du lecteur pour lui conter, tout bas, en toute amitié, le bruissement léger des sensations qui ressurgissent, par extraordinaire, au détour d’un bosquet ou d’une fontaine, à la faveur d’une lumière particulière, qui en rappelle une autre, plus intime. Celle qui a accompagné sa naissance. Une lumière crémeuse d’un début d’après-midi de janvier. Ce même teint crémeux qui habille aujourd’hui d’un ton unique sa pensée et ses vingt-neuf aquarelles.

Lire la suite →

“Pierre Soulages au fil de l’amitié”, Pierre Duterte

CHRONIQUE
Le psychothérapeute et photographe Pierre Duterte croit en l’amitié. Pas à celle qui se propage sur les réseaux sociaux, de clic en clic, dévoyée par ce qu’il appelle la “débâcle affective” de nos sociétés. Il veut parler de ce genre d’amitié qui se construit sur des années autour de valeurs et de partages communs. Avec “Pierre Soulages au fil de l’amitié”, le fondateur de l’association “Parcours d’Exil” rend hommage à cette amitié de trente années avec le peintre et, par ricochet, avec sa femme Colette. Une amitié respectueuse et complice, pétrie d’admiration.

Lire la suite →

“Au palais du Ciel”, Rémi Huppert

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥
L’immersion est totale. Rémi Huppert en grand connaisseur de la Chine fait oublier qu’il vient de l’Occident. « Au palais du Ciel » surprend par sa haute tenue historique et son réalisme qui appose sur le récit le sceau de la véracité. Les événements politiques et l’évolution des mœurs accompagnent l’histoire de Xiuli, en l’emprisonnant dans une solitude cruelle jusqu’à l’arrivée de David, un juif exilé en recherche de ses racines et dont elle va s’éprendre.

Lire la suite →

Entre le Chef du Lancaster et Lili Marlen, le mariage est consommé

ÉVÉNEMENT
Que diriez-vous de goûter à la cuisine de Marlene Dietrich ? C’est possible depuis la sortie de l’ouvrage de recettes « Dîner chez Marlene », de Georg A. Weth, qui est paru aux éditions Michel de Maule/Le Quai. À partir du 29 mai, la possibilité devient certitude au Lancaster, l’hôtel 5* situé dans le quartier des Champs-Élysées à Paris, où Marlene a vécu pendant trois ans dans l’entre-deux-guerres. Ce sont des retrouvailles qui vont se concocter, le dimanche, autour d’un brunch incluant la thématique du fameux « Petit-déjeuner de Marlene » et, à partir du 7 juin, autour d’un plat original de Marlene réinventé façon Julien Roucheteau, le chef cuisinier du Lancaster. Partenaire du Festival du film américain des Champs-Élysées, l’hôtel proposera pendant la durée de l’événement, du 7 au 14 juin, un menu entièrement influencé par les recettes de Marlene. Et, cerise (de la Forêt-Noire) sur le gâteau, vous pourrez repartir avec le précieux livre de recettes de Marlene, au prix de 34,50 € !

Lire la suite →

Martine Storti : sortir du manichéisme, de cette mollesse du regard

PORTRAIT PASSION
Dans son dernier essai, Martine Storti démontre et dénonce. Avec impertinence et fougue, elle procède à une déconstruction méthodique et très argumentée des avis tranchés de certains intellectuels qui, sous les feux de l’audimat, combattent dans l’arène publique, vitupérant et s’étripant à coups de phrases rebattues et de sens éculés sur des sujets épineux de l’actualité, comme l’identité, le féminisme, la théorie du genre, l’opposition social/sociétal. Avec la verve inaltérée de militante MLF qu’elle est toujours, elle trempe sa plume dans l’ironie et l’agacement, éraflant au passage les susceptibilités, pour replacer chacun des acteurs face à ses contradictions.

Lire la suite →