“À la ligne : feuillets d’usine”, Joseph Ponthus

CHRONIQUE
Il est des livres qui sortent de l’ordinaire. Tantôt par la forme, tantôt par le fond. « À la ligne – Feuillets d’usine », de Joseph Ponthus, cumulent des deux en quittant les sentiers battus de la ponctuation et en racontant sa souffrance quotidienne à l’usine. Si l’usine a été une déflagration tant physique que morale pour lui, ce premier roman est une claque par l’audace narrative qui aurait pu être rédhibitoire pour beaucoup de maisons d’édition. Vu les prix qui s’engrangent (Grand prix RTL-Lire 2019 et Prix Régine Deforges), les éditions La Table Ronde ne se sont pas trompées en croyant à ce roman qui a tout du journal poétique, où les vers libres chassés à la ligne sont la seule contrainte à laquelle s’est tenu Joseph Ponthus. Cette contrainte littéraire, qui ressemble tant à la liberté, a favorisé son évasion mentale de son travail prolétarien, à l’heure de la précarité moderne. L’ouvrier intérimaire privé de temps s’octroie la liberté absolue, irréductible, de penser son présent et de l’inscrire dans les pages blanches de sa nouvelle vie sur les lignes des usines en Bretagne. Une superbe ode aux peuples des usines !

Lire la suite →

“Grand frère”, Mahir Guven : Prix Régine Deforges 2018

ÉVÉNEMENT/ACTU
Mahir Guven rêvait d’écrire, sans oser réaliser ce désir… jusqu’à ce que l’éditeur Philippe Rey lui donne cette nécessaire impulsion pour passer à l’acte. Essai réussi, puisque son premier roman “Grand frère” se voit couronné par le Prix Régine Deforges 2018. C’est officiel depuis le 3 avril dernier, au restaurant le Macéo, Mahir Guven est le troisième lauréat de ce prix qui récompense un premier roman écrit par un auteur francophone et qui se distingue par l’histoire et le style. “Je suis persuadée que ma mère aurait aimé ce roman à l’écriture très contemporaine, d’une actualité brûlante, politique et très engagé, confie Camille Deforges-Pauvert, fille de l’auteur de “La bicyclette bleue” et membre du jury. C’est un roman très touchant, sans pathos, ni jugement.”

Lire la suite →

“La Petite barbare”, Astrid Manfredi

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥
Astrid Manfredi est une chroniqueuse littéraire comblée. Avec « La Petite barbare », elle a réussi à faire éditer son premier roman aux éditions Belfond. Passionnée de lecture, elle anime depuis des années un blog « Laisse parler les filles ». La Petite barbare s’est vu dérouler le tapis rouge et a été récompensée par le premier prix Régine Deforges du premier roman (voir article), le 14 mars dernier. Astrid Manfredi le doit à un thème, puissant et décapant, et à son écriture brute et violente, qui secoue, déstabilise, fait perdre pied.

Lire la suite →

Prix Régine Deforges : “La Petite Barbare” récompensée

ÉVÉNEMENT
Le 14 mars dernier s’est déroulée la première édition du Prix Régine Deforges du premier roman au restaurant Macéo, à Paris. C’est Astrid Manfredi, chroniqueuse littéraire du blog “Laisse parler les filles”, qui s’est vu attribuée le prix pour son roman-choc inspiré du Gang des barbares, La petite barbare*.
Ce nouveau prix dans le paysage littéraire, créé en 2015, veut rendre hommage à l’écrivain de La bicyclette bleue, disparue il y a deux ans.

Lire la suite →