« Chiche ! », Caroline Loeb se livre en chanteuse de cabaret

 

THÉÂTRE & CO 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥

LLLLL

lElle en rêvait depuis longtemps, elle l’a fait ! Caroline Loeb remonte sur la scène pour un spectacle musical façon Cabaret, suave et très enlevé. Dans « Chiche ! », cette artiste complète (chanteuse, auteure, metteuse en scène, comédienne…) se livre en chansons sur les planches du théâtre de l’Archipel, avec la complicité des musiciens Stéphane Corbin, Yorfela et Benjamin Corbeil et une mise en scène punchy de Stephan Druet. « Chiche ! » est la synthèse punk, poétique et désinhibée du parcours de vie follement mouvementé de Caroline Loeb et de son précédent spectacle, « Françoise par Sagan ». C’est aussi un pari qui matérialise toute l’ardeur opiniâtre de sa créatrice à regarder droit devant pour créer, encore et toujours, selon ses envies et ses passions. Après l’écriture du magnifique spectacle sur Sagan, où elle parvient avec brio à se glisser dans les mots et la gestuelle de l’écrivaine, et le disque « Comme Sagan » qu’elle lui a consacré avec la participation d’autres auteurs (Pierre Grillet, Pascal Mary, Pierre Notte, etc.), c’est encore à travers Sagan et son bel esprit que Caroline Loeb ose se dévoiler, enfin. Dans ce biopic intimiste chic et choc, elle évoque entre chansons et anecdotes les moments forts d’une vie librement vécue et ravive l’époque faste des années 80 marquée par l’effervescence de la créativité. Une belle époque que les générations suivantes n’ont pu connaître.

« Chiche ! », Caroline Loeb l’a voulu, elle l’a conçu et réalisé. Entourée de trois musiciens complices et blagueurs, elle valse non pas en déshabillé de soie, mais dans un fourreau noir élégant créé par Irié, entre pudeur et tendresse, alternant confidences et plaisanteries. Mue par un feu intérieur inextinguible, l’auteure rend un nouvel hommage à la femme Françoise et à l’écrivain Sagan. Là, elle s’autorise à paraître telle qu’elle est, sans le masque de la grande dame qu’elle revêt pour « Françoise par Sagan ». Chanter à travers les textes de Sagan (Sans vous aimer, Bonjour New York et Maisons louées), c’est aussi parler d’elle-même, car il y a un peu de Sagan dans Loeb. Il y a la quête de liberté, les nuits blanches, la vitesse, la créativité, la curiosité, les substances prohibées, qui donneront le titre « Toxique », l’amour des mots et du beau, l’amour fragile… et les stupéfiantes rencontres avec de plus grands talents comme Lagerfeld, Picasso, Arletty et même François Mitterrand qui adorait tellement son « C’est la ouate que je préfère… », au point de lui faire chanter pendant la campagne électorale : « C’est Mitterrand que je préfère… ».

Dans ce seul en scène musicale aux couleurs nostalgiques des années 80, Caroline Loeb nous fait voyager en première classe dans sa vie de strass et de boules à facettes, avec ses démesures joyeuses et ses solitudes assumées. La gouaille et le franc-parler bien ancrés, elle décrit sans détour ses nuits au Disco-Palace, où elle côtoyait, entre volutes d’alcool et de drogue, tout ce que Paris comptait comme talents, et ses escapades dans le sud pour se faire un peu d’argent avec le strip-tease forain. Elle traverse l’Atlantique pour revenir sur une jeunesse heureuse à New York, où elle se passionnera pour l’art, la littérature, l’opéra… Et, bien entendu, le tube qui l’aura marqué, elle et plusieurs générations, et dont l’immense succès aura fondé l’objet et sa créatrice en une seule et même entité. D’ailleurs, n’en joue-t-elle pas allégrement en attaquant son nouveau spectacle par ce pied de nez théâtral à cette étiquette trop bien collée à son talent : « Je ne suis pas connue comme chanteuse, je suis connue comme chanson. Ce n’est pas pareil ! » Non, ce n’est pas pareil. On souhaite à Caroline Loeb encore bien des voyages créatifs pour dispenser son énergie électrisante qui donne une sacrée envie au public de croquer la vie et les pépins avec ! Chiche !

Nathalie Gendreau
Photos : ©Emmanuel Chandelier



 ll
« Chiche ! » LLL

Distribution
Avec : Caroline Loeb.

Créateurs
Auteurs : Caroline Loeb

Mise en scène : Stéphane Druet
Accompagnements : Stéphane Corbin, Yorfela, Benjamin Corbeil
Lumières : Thomas Jacquemart
Chorégraphies : Sébastian Galeota
Costumes : Irié

Décembre : lundi 30 et mardi 31 décembre à 21 heures.
Janvier : jeudi 2 et vendredi 3 à 21 heures, et samedi 4 à 16 heures et 21 heures.
Reprise en février, mars et avril.

Au Théâtre de l’Archipel, 17 Boulevard de Strasbourg, Paris Xe.

Durée : 1h15.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest