« Bouquet final », la fureur de rire

 

THÉÂTRE & CO 

 

Avis de PrestaPlume « Coup de cœur »

 

Pour la fin du monde, on ne pouvait rêver mieux ! Des amis en dettes de confidences, des envies de la dernière chance et des règlements de compte en pagailles à OK Castelbout. « Bouquet final » est un boulevard à se décrocher la mâchoire dès la première minute. Les auteurs Vincent Azé et Raphaël Pottier, rompus à l’humour sans complexe, forment un duo de plume d’une créativité lumineuse, avec des saillies qui tombent juste, pour le rire et le meilleur. La mise en scène supervitaminée d’Olivier Macé fait planer l’urgence électrique du « maintenant ou jamais ». Cette fièvre de vivre impatiente pousse le présent à défendre sa légitimité face au passé qui se réjouit de l’éclabousser. Les six comédiens se coulent dans cette veine d’énergie avec une complicité évidente qui propage leur joie débridée de jouer une fin du monde sans fin, du mardi au samedi, au théâtre de la Comédie-Caumartin.

Une météorite va percuter la planète Terre. Il n’y aura plus de lendemains qui chantent, si ce n’est l’air entraînant « Pour la fin du monde » du regretté Gérard Palaprat. Julie décide de réunir des amis dans son chalet de haute montagne, près du village de Castelbout, pour une dernière fête, mais la folie guette, tapie dans les cœurs ébranlés. La volontaire Julie (Amélie Étasse) n’a plus que deux obsessions : célébrer son funeste anniversaire avec panache et faire l’amour. Pendant toute la soirée, elle harcèlera son mari Gilles (Bartholomew Boutellis), un scénariste à l’ardeur castrée depuis l’annonce de la catastrophe. Marie (Emmanuelle Fernandez) est la sœur bout-en-train de Julie. Surnommée Obélix par son beau-frère qu’elle insupporte, elle ambitionne de perdre dix-sept kilos avant de mourir. Son mari monomaniaque Victor (Xavier Berlioz) est un assureur Picsou qui a estimé judicieux d’économiser sur les mets de qualité de l’ultime dîner. La volcanique Sonia (Marie Fugain), la meilleure amie de Julie, a décidé de demander en mariage Fatou, l’amour de sa vie, après une mauvaise série d’échecs. Quant à Didier (Sébastien Knafo), l’incorrigible ami mytho, il se la joue flic de choc pour concurrencer les vies si bien huilées de ses amis.

Tous les ingrédients sont réunis pour allumer la mèche du rire franc et libérateur que des pilules hallucinogènes — prises pour des smarties par Julie et Victor — rendront délirant. Les comédiens sont en totale osmose, leur capital comique vibre avec la même énergie fédératrice, ils parviennent avec l’humilité généreuse à nous faire entrer dans leur ronde de bonne humeur de l’extrême. Les caractères se dévoilent dans une gradation émotionnelle synchrone et s’abandonnent à la vie, plus herbes folles que jamais, dans un lâcher-prise progressif à donner le tournis. D’autant que le jeu piquant et pétillant est servi par un texte calibré pour toutes les munitions. Mots salaces et mots d’esprit cohabitent dans la même délectation de langage. C’est un feu d’artifice de réparties par des auteurs artificiers qui nous en font voir de toutes les couleurs . À n’en pas douter, ce cocktail explosif de tant de talents va offrir au « Bouquet final » une place de choix au firmament du succès  !


À noter : le jeudi 12 octobre 2017, la représentation de « Bouquet final » sera au profit de l’association Laurette Fugain, qui lutte contre la leucémie.



« Bouquet final »


 
Auteurs : Vincent Azé et Raphaël Pottier

Comédiens : Bartholomew Boutellis, Sébastien Knafo, Amélie Étasse, Marie Fugain, Xavier Berlioz, Emmanuelle Fernandez.


Mise en scène : Olivier Macé, assisté de Laurence Guillet.


Direction : Denise Petitdidier
Production exécutive : Patrice Montico
Co-producteurs : Alexandre Piot, Olivier Kaefer & Mehdi Lolliot

Décors : Olivier Prost
Costumes : Émilie Sornique
Musique : Jean-Baptiste Martin

Crédit Photos : Janine Gebran.

À la Comédie Caumartin, 2 rue Caumartin, Paris IXe.

Jusqu’au 21 décembre 2017, du mardi au samedi, à 17 heures ou 21 heures selon les jours. 

Durée : 1h20.

 




 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *