“Comédiens !”, ou la mise en abyme des talents

 

THÉÂTRE & CO 

 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥♥

 

À couper le souffle ! Librement tirée de l’opéra Paillasse de Ruggero Leoncavallo, qui s’est lui-même inspiré d’un fait divers, la tragi-comédie musicale Comédiens ! est l’un de ces spectacles qui saisissent au col et ne vous lâchent pas, bien après avoir repris vos esprits. À son dénouement, elle vous plonge dans une imprévisible stupeur et suscite une franche admiration pour le livret et les chansons d’Éric Chantelauze, la musique de Raphaël Bancou et l’implication forcenée des trois comédiens. « Forcené » n’est pas une hyperbole, mais une réalité massive et désarmante. Marion Préïté, Fabian Richard et Cyril Romoli, tels des sprinters marathoniens, jouent à une allure folle pendant une heure trente, sous la direction vigilante du metteur en scène Samuel Séné. Cette course frénétique frise l’inconcevable tant est restreint l’espace du théâtre de La Huchette, dont l’argument de la pièce ne manque pas d’user. En 1948, trois comédiens vont jouer la version musicale d’un célèbre vaudeville endiablé pour inaugurer un nouveau lieu, le Théâtre de la Huchette. Tout doit être parfait ! Seulement, les dimensions réduites du plateau les contraignent à limiter les décors et à évoluer dans une promiscuité imposée, propre à échauffer les esprits et à exacerber les émotions… jusqu’à cette part d’imprévu qui emporte tout sur son passage. La pièce Comédiens ! mérite amplement d’avoir été sacrée “Meilleure Comédie Musicale 2018″ ! (*)

Rien n’est prêt, c’est panique à bord au théâtre de la Huchette ! Pierre (Fabien Richard) et Coco (Marion Préïté), mariés dans la vie, disposent les éléments du décor tant bien que mal et préparent leurs costumes et accessoires dans l’effervescence. Entre joie, excitation et anxiété. C’est que, ce soir, ils jouent pour la première fois sur une scène parisienne leur pièce « Au diable Vauvert », vaudeville de Roussin sur l’adultère. Léger et chantant à souhait… Pierre campe le mari un tantinet niais et jaloux et Coco, la femme volage qui s’ennuie ferme. L’amant incarné par Guy (Cyril Romoli) s’invente professeur de piano pour visiter la belle inconstante. Mais quelques heures avant le spectacle, Guy n’est toujours pas arrivé au théâtre pour répéter son rôle et surtout ajuster les pas de danse à l’étroitesse du plateau. Pierre qui est aussi le metteur en scène de la pièce est très nerveux, car ce troisième comédien qu’il ne connaît pas ne sait pas encore totalement son texte. C’est un remplacement de dernière minute pour pallier l’absence accidentelle de leur partenaire habituel. Ce troisième luron, qu’il prend d’emblée en grippe, est un ancien camarade du Conservatoire où Coco a étudié et où – il l’apprendra – elle a brisé quelques cœurs. Pierre perd patience, l’enjeu est énorme. Ils ne sont plus à Lyon, où ils se produisent d’habitude, mais bien à Paris. Une carrière est peut-être en train de s’ouvrir à lui ! Il attend beaucoup des critiques qui seront présents à l’inauguration du théâtre. Mais aimeront-ils la pièce, le texte, la mise en scène et le jeu des trois comédiens ? Rien n’est moins sûr…

Une ingénieuse mise en abyme du théâtre de la Huchette à deux époques différentes : à son soixante-dixième anniversaire et à son inauguration. En chef d’orchestre scénique, Samuel Séné propose une comédie musicale enlevée et très divertissante qui met en scène le trio phare de tout vaudeville – le mari, la femme et l’amant –, où on y rit beaucoup, on y chante très bien, on y danse avec plaisir, et on y fleurette avec gourmandise. Mais, dans ce jeu de la comédie, la tragédie avance ses pions perfides en invitant dans la pièce le spectre de la jalousie. En cachette de son mari, Coco prépare une audition pour jouer l’infortunée Desdemone, l’épouse d’Othello (opéra de Verdi). C’est que son talent s’étiole à Lyon, elle rêve d’un rôle à sa mesure ! Déjà huit ans qu’elle a tout quitté, Paris et une carrière prometteuse, pour devenir la femme de Pierre ! Mais cette cachotterie va précipiter les personnages dans une spirale de sentiments exacerbés.

C’est à ce moment-là que la mise en abîme du théâtre donne une formidable densité aux comédiens, qui campent donc un double rôle. Marion Préïté, Fabian Richard et Cyril Romoli proposent un jeu époustouflant de réalisme et d’émotions. Ils évoluent dans la peau de leurs différents personnages avec une telle conviction, alternant légèreté et profondeur, qu’on s’imagine vivre véritablement la première de Au diable Vauvert, en 1948. Les barrières spatio-temporelles ainsi abolies provoquent la sensation d’assister à deux pièces – une comédie et une tragédie – qui s’embrassent si bien qu’elles font exploser l’enthousiasme, puis l’admiration. La construction du scénario d’Éric Chantelauze est si savamment entrelacée que la surprise est totale et la force du propos éclatante. La musique jazzy de Raphaël Bancou donne de la brillance au texte et l’air d’opéra chanté par Marion Préïté offre un aperçu émouvant de la palette de ses talents de soprane. Les six récompenses remportées aux Trophées de la Comédie musicale sont amplement méritées !

Texte et photos de Nathalie Gendreau

(*) “Comédiens !” a remporté 5 Trophées pour la meilleure comédie musicale, l’artiste interprète masculin, l’artiste révélation féminine, la mise en scène et le livret.



« Les Comédiens »
 

Distribution
Avec : Marion Préïté, Fabian Richard, Cyril Romoli.

Créateurs
Livret et paroles des chansons  : Éric Chantelauze 
Concept et mise en scène : Samuel Sené


Scénographie : Amélie Foubert
Assistante à la scénographie : Élisa Ollier

Lumières : Laurent Béal
Musique : Raphaël Bancou
Décors : Isabelle Huchet
Costumes : Julia Allègre
Régie : Ider Amekhchoun

 

À partir du 2 octobre 2018, du mardi au samedi à 21 heures, et le samedi en matinée à 16 heures, jusqu’au 5 janvier 2019.

 

Au Théâtre de la Huchette, 23, rue de la Huchette, Paris 75005.

Durée : 1 h 30.

 

Retour page d’accueil

 


[wysija_form id=”2″]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.