“Sortie de piste”, Marc Welinski

 

EXTRAIT

“Viard lance le dernier sujet traitant des signes de présence des morts autour de nous.
Je reprends la parole après le reportage, et cette fois, au moment de parler, je me sens plus calme, plus concentré. Une sorte de sérénité joyeuse me gagne et mon émotion se dissipe. J’explique que nous ne sommes pas obligés d’adhérer ou de nier. Nous pouvons simplement constater qu’il y a autant de raisons de croire les phénomènes que de ne pas y croire. Il faut simplement accepter de vivre dans un monde où certains phénomènes ne sont pas explicables, et vivre avec.

 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥

Dans son roman choral “Sortie de piste“, Marc Welinski ébranle les certitudes d’un homme éprouvé, donnant à réfléchir sur la question épineuse et passionnante des expériences de mort imminente (EMI). La science peut-elle tout expliquer ? Moïse Steiner est chef d’entreprise à Paris, ancien militant trotskyste, cartésien et athée. Comme concentré de scepticisme, on ne peut mieux faire ! Et pourtant, l’incrédule va vivre l’inconcevable.

Moïse Steiner n’a que deux obsessions : éviter le dépôt de bilan et annoncer à son restaurateur chinois préféré qu’il a séduit sa femme. Dans un sursaut de courage, il avoue l’indigne forfait au cocu et décroche un rendez-vous pour obtenir le marché convoité. Le résultat est brillant : il accueille Alice et son mode de vie “zen et gluten free” qui va chambouler son petit et for intérieur et décroche le rendez-vous de la dernière chance. Mais, un crash d’avion va rebattre les cartes du destin. En arrêt cardiaque pendant 45 minutes, Moïse flotte au-dessus du tarmac. Il entend tout, il voit tout.

Lorsqu’il reprend connaissance, il n’a rien oublié des visions de son voyage hors du corps. Convalescent, il ne cesse de chercher des réponses. Il rencontre un médecin et un psychiatre qui ne le convainquent pas, un prof de philo alcoolique et neurasthénique qui l’ouvre à des lectures inattendues et un rabbin qui l’incite à vivre les choses au lieu de les comprendre et un grand acteur de cinéma victime d’un AVC avec lequel il se lie d’amitié. Et que devient alors son entreprise ? Peu importe, ce n’est plus le sujet. Une nouvelle sérénité relègue la liquidation et les dettes au dernier plan d’une vie désormais centrée sur sa quête de réponses sur ses visions de l’au-delà, occultant avec obstination les signes de cet au-delà qui se manifeste avec insistance pour lui confier une mission.

Le roman, inspiré d’une histoire vraie, est très documenté. L’écriture oralisée est limpide, le ton enlevé, l’humour caustique. L’insertion des monologues des membres de la famille de Moïse aide à comprendre la psychologie du personnage. L’intérêt du lecteur pour cette quête ne s’essouffle pas, il s’affûte au fil des pages, même si on a parfois envie de secouer le ressuscité pour le réveiller… une seconde fois. Car, si le héros s’investit dans la compréhension avec force et conviction, plus il creuse le sujet, plus les théories se télescopent. Alors il doute, tergiverse, s’interdit de se prononcer. Et si la réponse sur l’après-vie ne se trouvait pas au-delà, mais en soi ?

Éditions Daphnis & Chloé, 15 septembre 2016, 287 pages, 19 €.

Marc Welinski, normalien et MBA, a fait carrière dans le domaine des télécommunications et des médias.
Il est aussi l’auteur du Syndrome de Croyde et de Blue Velasquez.

[wysija_form id=”2″]

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.