“Mystérieuses archives”, David Galley

 

Incipit

“Tu crois vraiment à toutes ces foutaises ?
Voilà le genre de questions que certains de mes collègues me posent régulièrement au détour d’un couloir, avec plus ou moins de tact. Pour tout vous dire, ça ne me choque pas. Bien au contraire. En règle générale, je leur réponds que je ne “crois” pas, je cherche d’abord à comprendre.

 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥

 

Vingt-cinq enquêtes surprenantes rassemblées dans un ouvrage fort documenté qu’il est amusant de picorer au gré des envies. Après « La France Mystérieuse » qui a donné du grain à moudre aux insatiables d’histoires de fantômes et de pouvoirs surnaturels, David Galley réitère avec « Mystérieuses archives », aux éditions de l’Opportun. Pour réaliser cet ouvrage, heureusement non exhaustif, l’auteur s’est plu à parcourir les archives dans les bibliothèques et autres lieux dépositaires de secrets bien gardés pour se saisir des plus effarantes, surprenantes et incroyables énigmes historiques et de non moins étranges phénomènes encore inexpliqués. L’idée était de les passer sous l’œil critique des experts en croisant les études et les sources, en se déplaçant pour recueillir les témoignages et tenter de trouver une explication rationnelle à chacune d’entre elles. « Tenter » est le terme juste, puisque, souvent, l’explication scientifique, la preuve irréfutable du canular est aussi évanescente que cette « merveille aérienne », une danse des étoiles observée dans le ciel d’Alsace en 1900.

Tableau disparu, maisons hantées, prémonitions, voilier fantôme, crypte maudite, cas de possession, soucoupes volantes, combustions humaines, prophéties… Cette profusion de faits inexpliqués relayés par la presse a incité David Galley à circonscrire ses recherches aux XIXeet XXesiècles qui foisonnaient de cas stupéfiants. Pour n’en citer qu’un, histoire de mettre l’eau à la bouche des plus assoiffés, cette promesse de l’au-delà. Peut-être la promesse la plus difficile à tenir… pour vrai. Parfois, des inséparables se jurent l’amour éternel jusque dans l’au-delà et promettent de se manifester à l’autre d’une quelconque manière. Les romans familiaux regorgent de ces histoires. La force de l’amour ne peut-elle pas tout ? Dans le témoignage recueilli par David Galley sont évoqués deux amis, deux incrédules dans le domaine du spiritisme. Par jeu, ils vont décider que celui qui meurt le premier devra apporter la preuve de sa survivance en cassant une suspension lumineuse dans la chambre. Ce qui fut fait, au grand étonnement de l’ami resté vivant.

L’étrange ne se résume pas aux châteaux hantés, aux apparitions et à la sorcellerie. Il est tapi partout et depuis la nuit des temps. Cet ouvrage nous le montre d’une manière frappante et avec beaucoup d’esprit. Réalisateur et producteur de documentaires pour la télévision (« Les Templiers, de l’Histoire à la légende », « Rennes le Château », ou encore « Le Code Da Vinci, enquêtes sur les véritables énigmes d’un Best-Seller », David Galley est spécialiste de son sujet, un fin limier qui a fait un travail de fourmi rigoureux et ardu. Il a coupé et recoupé les témoignages, épluché les archives pendant des centaines d’heures, se déplaçant aux quatre coins de la France pour interviewer les scientifiques et autres experts susceptibles de proposer une version rationnelle de l’incroyable. À découvrir les enquêtes du journaliste sur ces phénomènes qui gardent jalousement leur part de mystère, le lecteur fait face à un cruel dilemme entre avoir le fin mot de l’énigme et souhaiter de la voir irrésolue. Loin d’être déplaisant, ce tiraillement est la preuve que l’esprit cartésien peut cohabiter avec le désir de magie, cette saine nécessité que tout ne peut être contrôlé ou dénaturé par l’homme.

Nathalie Gendreau

 

Éditions de l’Opportun, 27 septembre 2018, 286 pages, à 17,90 euros en version papier et 9,99 euros en version numérique.

 

Retour page d’accueil

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.