“Meilleurs alliés”, duel magistral au sommet de l’Histoire

 

THÉÂTRE & CO 

 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥♥

 

Avec “Meilleurs alliés”, c’est une page d’un épisode déterminant de l’Histoire de France qui se tourne et se retourne au Théâtre du Petit Montparnasse, où deux monstres sacrés s’affrontent dans un dernier combat patriotique. Le 4 juin 1945, à Londres, Winston Churchill annonce à Charles de Gaulle le débarquement des Alliés sur les plages de Normandie prévu le surlendemain, mais sans la France. L’auteur Hervé Bentégeat imagine cette rencontre où se dispute une joute oratoire hors norme qui use de l’humour caustique et des escarmouches de l’esprit avec la même dextérité. Il a trempé sa plume dans la mythologie des deux personnages pour leur redonner vie et les opposer de façon magistrale. Pascal Racan et Michel de Warzée ne se contentent pas de se glisser dans leur uniforme, ils projettent une autorité légitime et naturelle. L’impression est telle que ce rendez-vous semble se jouer pour la première fois, et seulement pour soi.

Lors de cet entretien surréaliste au sommet de l’Histoire, qui consigne la France à un rôle d’observateur, Churchill demande à De Gaulle de faire une allocution à la radio pour mobiliser les forces françaises combattantes derrière les Alliés. Dans son uniforme de la France outragée, le général porte sa dignité imposante face à un Churchill tout en rondeur et humour “so British”. Bien entendu, le Général refuse de prononcer son discours à la remorque des Alliés. Il parlera en premier, ou pas du tout ! Et il entend entrer dans Paris en triomphateur. C’est l’avenir de la France qui est en jeu. Si De Gaulle capitule devant les Alliés, c’est la patrie qu’il livrerait aux mains des États-Unis ! Il le sait, et le combat de toute sa virulence.

L’affrontement entre les deux grands hommes s’intensifie au fil de la discussion, alternant attaques et feintes. Ils écrivent l’histoire de leur nom et l’empreignent de leur forte personnalité, ils évoquent leur amour de la patrie, l’animosité réciproque historique des deux pays et leurs divergences. Ils marchent en équilibriste sur ce fil de la discorde, entre exaspération et fascination. S’ils ne s’aiment pas, ils s’estiment malgré tout, mais feignent de l’ignorer. Pourtant, dans leur algarade percutante, c’est toute l’admiration réciproque qui transparaît avec éclat.

L’auteur Hervé Bentégeat et le metteur en scène Jean-Claude Idée ont ajusté leur art à la mesure des deux géants du verbe et de l’action pour que les Meilleurs alliés captivent du début à la fin. Les dialogues frappent fort et juste, mettant en lumière les antagonismes, les doutes et les certitudes. Après un face à face en première partie, c’est côte à côte que les personnages poursuivent leurs dialogues, par ambassadeurs interposés, afin de trouver une solution. Les trois jours, durant lesquels le destin de la France se joue, sont astucieusement évoqués par différents paysages projetés en fond de scène. Entre ciels tourmentés, vrombissements d’avions de guerre et cri de mouettes, le metteur en scène donne de l’intensité aux événements. Les deux acteurs Michel de Warzée et Pascal Racan, évoluant dans les volutes de cigarette et de cigare, en plus de ressembler étrangement à leur double, incarnent leur force et leur ambivalence, une certaine pudeur dans l’estime. Quelque part, des âmes bienveillantes doivent veiller pour que l’état de grâce se renouvelle ainsi, chaque lever de rideau !

Nathalie Gendreau

Deux photos ©Pascal Gély



 
« Meilleurs alliés »
 
Distribution
Avec : Pascal Racan, Michel de Warzée, Laurent d’Olce et Denis Berner.

Créateurs
Auteur : Hervé Bentégeat
Mise en scène : Jean-Claude Idée
 
Collaboration artistique

Décor, costumes et lumières : Jean-Claude Idée
Son et vidéo : Olivier Louis Camille

Production : Petit Montparnasse, en accord avec la Comédie Claude Volter et Jean-Marc Ghanassia

Avec le soutien du Fonds SACD Avignon Off Théâtre. 

 

Du mardi au samedi à 21 heures et le samedi en matinée à 16 heures, depuis septembre 2018.

 

Au Théâtre du Petit Montparnasse, 34 rue de la Gaité, Paris 75014.

 

Durée : 1h20.

 

Retour page d’accueil

 




 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *