“Les Limbes”, Olivier Bal

 

Extrait

“Je cours dans un couloir interminable. Un couloir qui s’étire. Il n’y a pas d’issue. Aucune échappatoire. Il faut que je continue à courir.
Derrière moi, je sens sa présence. Elle s’approche. Alors qu’elle avance, le monde est plongé dans l’ obscurité comme si un voile d’encre recouvrait tout sur son passage.
Je tombe au sol. Je me retourne. Je ne peux plus respirer. Au-dessus de moi se dresse une ombre gigantesque. Elle plonge sur moi…
Non…
Je rouvre les yeux.
Je ne vois d’abord rien.
Je sens une main qui se pose sur mon épaule (page 191).”

 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥♥

 

Paru aux éditions De Saxus, “Les Limbes” est un thriller fantastique d’Olivier Bal, efficace et troublant. Ce premier roman très inventif conduit sans ménagement le lecteur jusqu’aux origines du monde brutales et sauvages par l’entremise des rêves. Il met en scène une jeune recrue gravement blessée par balle pendant la guerre du Vietnam. Sa vie devient un enfer : dans son sommeil, James Hawkins peut entrer dans le rêve des personnes sur le point de trépasser. La douleur et la mort sont omniprésentes. Trop heureux à l’idée de comprendre ce qui lui arrive, il accepte – mais avait-il le choix ? – d’embarquer à bord d’un projet fou, financé par l’État, de contrôle des rêves, au risque de le transformer en arme de destruction choisie pour le compte de la CIA. D’apprentissage en zèle, le soldat devenu cobaye de laboratoire va malencontreusement réveiller les ténèbres. Mené à un train d’enfer, le roman empoigne par le col le lecteur qui ne peut plus s’extirper des aventures passionnantes de James Hawkins. Il se prendrait presque pour un Christophe Colomb de l’imaginaire qui ouvrirait une nouvelle voie de navigation. Il se sent même prêt à signer pour en « chier », par procuration bien entendu, avant de s’incliner humblement face aux épreuves endurées. Car il y a toujours un prix à payer quand on franchit l’interdit !

Nous sommes en pleine guerre du Vietnam, en 1970. James Hawkins déborde de fougue, il veut devenir quelqu’un, faire quelque chose de sa vie qui marque. Alors il s’est engagé. À peine arrivé, le soldat prend une balle dans la tête et se débat dans le coma pendant des mois. En convalescence à Saigon, il découvre que ses rêves le font entrer par effraction dans ceux d’autres blessés. Ses nuits n’apportent pas la sérénité attendue, elles deviennent au contraire agitées et angoissantes. Elles le ramènent inexorablement aux horreurs de la guerre et des exactions qu’il aurait pu perpétrer. Une fois évacué chez lui, ces rêves étranges ne cessent pas, au contraire. Alors, il s’isole et dépérit. Pour dormir sans rêves, il se gave de somnifères. Son avenir va brutalement changer de direction avec la visite de Nate Irving, son ancien frère d’armes auquel il doit la vie. Ce dernier a pour mission de le convaincre de le suivre en Alaska pour intégrer un mystérieux projet qui explore les rêves. À bout de tout et de lui, James Hawkins consent à s’enterrer dans un immense laboratoire bunkérisé sous-terrain. Alors commencent des voyages extraordinaires dans les limbes, aux confins de la création du monde, l’objectif affiché étant d’accomplir un pas de géant pour l’Humanité. Bien évidemment, le pas de géant ne sera pas ce qu’il croit !

Le thriller “Les Limbes”, remarqué par le Prix Méditerranée Polar du Premier Roman 2018 et le Prix Découverte 2018 des Géants du Polar, est également sélectionné pour le Prix Nouvelles Voix du Polar 2019. Nouvelle voix ? Affirmatif ! Une voix qui va trouver un écho dans l’engouement d’un public friand de ces aventures qui allient la métaphysique aux mythes, l’aventure aux légendes, l’horreur à la réflexion. Le suspense est total, prenant, envahissant. Le lecteur est happé par les découvertes du héros qui s’interroge beaucoup sur l’utilisation d’un pouvoir grandissant, sans parvenir à y résister. La curiosité et la soif d’action le conduiront à apprendre à contrôler le rêve des autres, jusqu’au mépris du danger mortel. « Les Limbes » pourraient être un conte morale sur la transgression. En toile de fond, c’est la question des recherches scientifiques qui contreviennent à la loi de la nature qui est posée. Sous couvert de progrès, c’est le malheur aux répercussions infinies qui est dispensé. Obnubilé, l’homme finit par confondre miracle et tragédie, invitant ainsi les Enfers à monter d’un étage. Suite au prochain numéro : « Le Maître des Limbes » !

Nathalie Gendreau

 

Éditions De Saxus, 1er mars 2018, 416 pages, à 19,90 euros. Disponible en poche à 7,90 euros.

 

Retour page d’accueil

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.