“Le piège de verre”, Éric Fouassier

 

Extrait

“En retrouvant dès le lendemain soir le décor familier de son apothicairerie, Héloïse éprouva une désagréable sensation de vertige. Son absence avait duré à peine trois jours. Mais il lui semblait que tout était changé. Ce lieu où elle avait passé toute sa jeunesse ne lui offrait pas le réconfort auquel elle aspirait tant, après la mésaventure vécue dans les jardins de Blois. Pourtant, le fidèle Aurèle avait veillé à ce que tout fût en ordre pour son retour. La boutique et le préparatoire étaient rangés avec soin. Une jonchée fraîche recouvrait le dallage. Le comptoir, les tables et les chaises de bois, comme les ustensiles de cuivre suspendus au mur, avaient été polis et luisaient dans la lumière grise qui filtrait par les fenêtres. Tout avait été lessivé, récuré. Il en allait de même pour le couloir et l’escalier embaumés d’herbes aromatiques. D’où venait alors ce malaise ? Pourquoi sentait-elle confusément qu’elle ne pourrait plus jamais reprendre le cours normal de son existence ?

 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥♥

 

Le piège de verre” est à la fois un roman historique flamboyant et un thriller ésotérique qui enchanteront tous les inconditionnels du genre. Ce deuxième opus d’Éric Fouassier, qui fait suite aux aventures de la charmante apothicaire d’Amboise, Héloïse Sanglar, et de Pierre Terrail, seigneur de Bayard, le chevalier sans peur et sans reproche(*), est lui aussi très réussi. L’auteur à l’imagination fertile nous entraîne dans une folle équipée à travers la France Renaissance et ses splendides édifices religieux. Cette fois-ci, la reine de France, Anne de Bretagne, confie à Héloïse et à son homme de confiance, Henri de Comballec, la mission d’enquêter sur une menace d’attentat envers le roi Louis XII. Il faudra toute la sagacité de la jeune femme et la force combative du baron pour résoudre les codes secrets du parchemin de la Conspiration de la lumière et avoir des chances de déjouer le complot régicide des maîtres-verriers.

Depuis la mort injuste de son père, Héloïse Sanglar tient son apothicairerie, la Vipère Couronnée. Son expertise dans la préparation de médications est réputée. Mais ce sont ses aptitudes à la déduction qui la précipiteront dans les bras d’une destinée aventureuse et d’un baron à la beauté taciturne, alors qu’elle voue un amour impossible au Chevalier Bayard parti guerroyer en Italie. Avec Robin, l’écuyer du baron, les deux enquêteurs improvisés vont cheminer d’énigme en énigme sur les routes de Beaume-les-Moines dans le Jura, de Bourges, d’Autun, de Sens, etc., à la poursuite de Jean Cousin, dit l’Angelot, apprenti verrier et de son inquiétant maître le frère bénédictin Mathurin Loiseul. Le périple est parsemé d’embuscades, de tromperies et de moult dangers de mort incarnés par Malavoise, un mercenaire albinos à la solde des comploteurs.

Éric Fouassier est un spécialiste de l’histoire de la pharmacie et un passionné des jeux de piste. Son écriture imagée se fait le chantre de la précision dans toutes les descriptions. Celles des personnages croqués avec pertinence dans leur complexité, celles des préparations subtiles de médications, celles de la technicité et férocité des combats et celles des symboles et ornements des cathédrales. Du reste, le décryptage n’a aucun secret pour l’auteur, dont il nous fait partager tous les arcanes. De l’action, une intrigue bien ficelée, un amour impossible et des êtres machiavéliques dans un siècle pétri de mysticisme et de cruauté, voilà la combinaison magique de cet ouvrage riche et documenté qui nourrit l’imaginaire et ravit tout passionné d’Histoire de France. D’autant qu’en épilogue l’auteur a la délicatesse d’informer le lecteur de ses légers arrangements avec les faits attestés. Vivement le troisième opus qui tordra le cou, on l’espère, à ce destin facétieux qui éloigne Héloïse de son grand et seul amour, le Chevalier Bayard !

(*) Bayard et le crime d’Amboise, aux éditions du Masque (2012) et Masque de poche en février 2017, 350 pages, 7,90 €.

Éditions JCLattès, février 2017, 479 pages, à 20 euros.


Le Club des Millefeuilles reçoit l’auteur Éric Fouassier autour d’un dîner gastronomique, littéraire et artistique à la Ferme Saint-Simon le mardi 14 novembre 2017.


 



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *