« Le Génie du vin », un cru sorti de derrière les fagots !

 

THÉÂTRE & CO 

 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥

 

Au théâtre Les Feux de la Rampe se joue un « wine woman show » chaleureux, généreux et effervescent. Le Génie du vin est une comédie imaginée sous le signe de Bacchus, par l’artiste Sylvie Malys et le metteur en scène Michel Thibaud. Sylvie Malys, seule en scène, s’impose en hôtesse des lieux, la crinière flamboyante, la lèvre boudeuse, les yeux malicieux, la robe rouge écarlate qui agrippe le regard. La scène dans un chai. Le ton capiteux. Les gestes infatigables. La comédienne exaltée campe trois femmes, outrées au burlesque, sans s’emmêler les ceps de vigne. Une farce viticole d’origine contrôlée originale, bourrée de jeux de mots vinaires, qui excite d’abord les papilles du public, avant de le conduire à l’ivresse des arômes dans le bar à vin du coin avec une dégustation de vins d’Alsace offerte par la cave de Turckheim. Crémant de dieu !

Par les bonnes grâces d’un génie, trié sur le volet du public, Sylvie Malys est invitée à former trois vœux. De chacun surgira trois femmes, aux prénoms poétiquement œnologiques : Margaux, Fleurie et Vouvray. Trois amies qui se sont « Brouilly » pour un homme mystérieux nommé Saint-Amour. Il y a Margaux, personnification d’un cru bourgeois, auteure d’une bande dessinée, « Les pipettes de la ménopause« , qui glousse avec suffisance et préciosité. Vouvray, une gouleyante à la bouche en cœur, croit à la sincérité de son « Magnum » qui l’a séduite avec sa belle « Banuyls décapotée« . Enfin, la sulfureuse Fleurie aux accents charpentés des îles qui n’aime rien tant que d’essayer les amants de ses copines… pour leur rendre service, bien entendu. Les confidences vont bon train : trahison, naïveté et persiflage trinquent de concert pour un bel ange déchu qui, en coulisse, les fait tourner en barrique !

Sans forcer le trait, la performance de Sylvie Malys fait tituber. Les interprétations s’enchaînent cul sec, pas de pause : ni pour les yeux ni pour le cerveau. N’en jetez plus, la coupe est pleine ! La centaine d’emprunts au lexique du vin et les tournures astucieusement alambiquées se bousculent, l’une chassant l’autre, sans possibilité de revenir en arrière. D’autant que les mimiques hilarantes et les bras en Moulin-à-vent font monter le taux de gaieté dans le sang à en avoir le tournis. Pour qui ne veut pas en perdre une goutte, il n’y a pas le choix : il faut se commander une autre bonne rasade de rire ! Si vous vous découvrez l’âme d’un flaconneur*, il n’y a plus à tergi-verser… Il faut pousser les portes du chai !

* C’est un amateur de vin, qui souhaite apprendre à l’apprécier.

 


« Le Génie du vin », de Sylvie Malys et Michel Thibaud.
Mise en scène de Michel Thibaud.
Avec Sylvie Malys.
Tous les mardis à 20h jusqu’au 28 juin 2017.
Théâtre Les Feux de la Rampe, 2, rue Saulnier – 75009 Paris.

Durée : 1 h10

 

 



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *