“Le chaos de la séduction moderne », de Nathalia L. Brignoli

 

Extrait

“Mais qu’en est-il réellement, dans les faits ? Qui souffre, qui est déçu, qui se plaint ? La solitude est-elle vraiment choisie ? Quelles sont les conséquences réelles de cette transformation dans notre vie quotidienne ? Comment se traduit-elle ?

Je tenterai ici de comprendre les causes et les symptômes du chaos qui s’est installé dans les relations amoureuses, à travers mon analyse et à travers les témoignages que j’ai recueillis pendant plus d’un an.

Les témoignages émanent de femmes et d’hommes de 20 à 72 ans, de toute catégorie sociale, célibataires, en couple ou divorcés, qui se trouvent, comme beaucoup d’entre nous, sur ce qu’on doit bien appeler le marché de la séduction, visant à trouver le meilleur “produit” en la personne idéale, la fameuse âme soeur, pour un temps ou pour longtemps.”

 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥

 

Un titre choc pour un sujet chaud. L’auteure et journaliste Nathalia L. Brignoli ne s’embarrasse pas de circonvolutions pour décrire une réalité qui fait froid dans le cœur. Tout est suggéré dans le titre de cet ouvrage, « Le chaos de la séduction moderne », où elle évoque la « survie au désenchantement du couple et aux nouveaux codes de la drague, réflexions et témoignages ». Elle explique ce qu’est devenu ce féminisme des années 70 qui ne pensaient qu’à se libérer de tous les carcans pour finalement, aujourd’hui, s’enchaîner à la société de marché où la femme s’élève d’elle-même en produit de consommation. Elle décortique, non sans provocation, le bouleversement des échanges amoureux après avoir analysé nombre de témoignages d’hommes et de femmes de toutes conditions, de tous âges, éperdus de solitude, sans plus de repères dans leurs relations de couple. Au chaos occasionné par cette perte de repère s’ajoute le chaos généré par la modernité. Ainsi, le progrès nuirait à la relation amoureuse, faussant les règles de l’amour. Qui les reconnaît encore dans le comportement de ces êtres qui cherchent, non plus leur moitié, mais une moitié interchangeable une fois consommée ?

Si des acquis indéniables ont été obtenus grâce aux mouvements féministes, quel est leur héritage de nos jours ? Comment l’amour se porte-t-il au XXIsiècle ? Comment les relations hommes-femmes ont-elles évolué au cours de ces cinquante années passées à défendre les droits de la femme ? Bref, quelles sont les avancées concrètes de sa libération ? À en croire l’enquête de Nathalia L. Brignoli, l’exigence égalitaire des femmes sur tous les fronts les desservirait, elles et les hommes, sans distinction. Les progrès en droit auraient mal déteint sur le domaine de l’amour et des relations amoureuses. D’un côté, les hommes se voient dévirilisés par cette nouvelle société qui prône l’effacement du genre ; de l’autre côté, les femmes se plaignent de ne rencontrer que des hommes peu soucieux de s’engager et de prendre leurs responsabilités. De surcroît, elles se débattent dans un paradoxe qui consiste à rêver encore d’un prince Charmant qui les protégerait tout en le castrant par leur volonté d’être indépendante et leur exigence.

Nathalia L. Brignoli, journaliste de presse magazine, notamment à Elle Suisse, maîtrise le sujet de la femme sur le bout des ongles manucurés et des talons aiguille. Dans son autopsie analytique du couple désintégré, elle rend compte d’une réalité sans mâcher ses mots ; elles les assènent avec une crudité sincère et une froide ironie qu’elle saupoudre  d’humour ; elle les projette sans ménagement sur ce nouveau terrain de jeu amoureux moderne, qui fait table rase du romantisme pour se caparaçonner derrière la mécanique du sexe et des relations multiples et éphémères. Les sites de rencontres et les applications du prêt-à-coucher auraient renforcé ces comportements frénétiques et irréfléchis. En parallèle, la séduction consumériste cherche sa glorification dans la chirurgie esthétique. Et la femme, croyant se parer de jeunesse éternelle, pactise avec le diable qui ne s’habille pas qu’en Prada. L’uniformisation des canons de la beauté selon « Desesparate Barbie » risque de laisser bien des Ken sur le carreau de l’impuissance. À moins qu’une prise de conscience fasse émerger la raison du chaos. Dans cette fébrile attente, lisez donc « Le chaos de la séduction moderne » !

Nathalie Gendreau

 

Éditions Favre, janvier 2017, 240 pages, à 19 euros.

 

Retour page d’accueil

 



Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.