Fred Zeitoun, en chanteur enchanté

 

THÉÂTRE & CO 

 

Avis de PrestaPlume ♥♥♥

 

Depuis le 24 septembre dernier, un ovni en chanteur se pose chaque dimanche soir à L’Alhambra vers 18 heures. Une heure entre chien et loup qui assombrit curieusement le moral de certaines personnes devant reprendre leurs activités le lendemain. Pour remédier à ce coup de blues, deux options s’offrent aux micro-dépressifs du dimanche soir : travailler le dimanche ou venir découvrir Fred Zeitoun en chanteur. En tout cas, c’est ce qu’il propose en ouverture de son spectacle, le sourire large et mutin de l’impatient qui prépare une surprise. Il entend offrir à son public qu’il chérit une heure quinze de pure autodérision démêlant une vie en dix-neuf chansons. À l’image d’un parcours jalonné de combats et de rires, Fred Zeitoun s’improvise chanteur pour piétiner les préjugés (Comme tout le monde), se moquer des imbéciles curieux (Le Monsieur de la télé), louer l’amour de sa vie (Vie peu commune) et partager son immense bonheur d’être père (Depuis que tu m’as adopté).

La tête ébouriffée du doux rêveur à la Léo Ferré, Fred Zeitoun s’apprête à se réinventer en chanteur et il en est heureux. Il se dégage du chroniqueur de Télématin une plénitude jubilatoire de celui qui pilote sa vie comme il l’entend, certes à la force des bras, mais aussi avec une volonté farouche de redresser les tords de ces “fées bourrées qui se sont penchées sur son berceau“, le condamnant au fauteuil roulant. Né en 1961 à Tunis, il n’a que huit jours quand Paris lui ouvre les bras. Il suit une scolarité en banlieue, puis décroche un 3e cycle en Droit d’auteur et de la communication audiovisuelle. Comme beaucoup d’artistes avant lui, l’inspiration l’a visité dès son plus jeune âge. Il écrivait des chansons pour les copains du lycée. Plus tard, il devient concepteur rédacteur pour Europe 1. Il écrit ensuite des parodies pendant quatre ans pour Jacques Martin, puis il vient compléter l’équipe des matinales de France 2 (Télématin et C’est au programme) comme chroniqueur musical. En même temps, il écrit des chansons et des parodies pour de nombreux interprètes comme Hugues Auffray, Louis Bertignac, Enrico Macias, Laurent Gerra, etc. Il publie quelques ouvrages sur la chanson, dont Toutes les chansons ont une histoire, adapté avec Quentin Lamotta en spectacle musical. En septembre 2013, il crée avec François d’Epenoux une mini-comédie musicale L’histoire enchantée du petit juif à roulettes qui se jouera quatre années durant à la Gaîté Montparnasse, puis dans toute la France.

En Chanteur, la dernière création de Fred Zeitoun avec la complicité de François d’Epenoux, s’invite sur scène comme une suite logique ou plutôt un bilan qui revient en chansons sur cinquante-six années à se chercher et à s’élucider pour mieux se connaître. Il est accompagné de l’excellent guitariste au regard pince-sans-rire, Bruno Bongarçon. Les rythmes s’endiablent puis se languissent, les mélodies s’enchaînent puis se déchaînent ; les textes posent des émotions douces et urgentes, crues et pimentées, sérieuses et déjantées, avec toujours l’humour joyeux en autodérision. Parfois, un ami l’accompagne. Après Enrico Macias, Alec Mansion, le chanteur belge du groupe Léopold Nord & Vous, s’est invité le 19 octobre dernier, pour un duo loufoque (Fromage ou dessert). Ce n’est pas la voix qu’on retient de ce tour de chant autobiographique, c’est l’énergie et la sincérité d’un homme qui cultive sa différence comme une force et qui l’offre avec la générosité de l’enfance et la plénitude de la maturité. C’est le cœur d’un homme qui, en se dénudant au fil des chansons, vient panser des peines universelles. Le public ne s’y trompe pas, il en redemande !

 


Le blues du dimanche soir (Fred Zeitoun/Claude Samard)
La politesse du désespoir (Fred Zeitoun/Bruno Bongarçon)
Comme tout le monde (Fred Zeitoun)
Juif de Gauche (Fred Zeitoun)
Vendredi soir (Fred Zeitoun/Marc Fichel)
Les Vacances chez Franco (Fred Zeitoun/Chico Bouchiki)
Bien au contraire (Fred Zeitoun/Charles Aznavour)
Le pot de départ à la retraite (Fred Zeitoun)
Le Monsieur de la télé (Fred Zeitoun/Marie-Paule Belle)
Public Chéri (Fred Zeitoun)
Vie peu commune (Fred Zeitoun/Daniel Touati)
Je ne désaime pas (Fred Zeitoun/Michel Fugain)
Ca roule (Fred Zeitoun)
C’était pas gagné (Fred Zeitoun /Nathalie Miravette)
La vie continue (Fred Zeitoun)
Depuis que tu m’as adopté (Fred Zeitoun/Georges Augier de Moussac)
J’ai appris ( Fred Zeitoun/Jean-Claude Ghrenassia)
Fromage ou dessert (Fred Zeitoun/Alec Mansion)
Ma bonne étoile (Fred Zeitoun/G. Capaldi)


 
« Fred Zeitoun, En chanteur »


 
Distribution

Avec : Fred Zeitoun
Accompagné de Bruno Bongarçon.

 

Créateurs

Collaboration artistique : Gersende Michel et François d’Epenoux.

 

Production Jean-Claude Auclair.

 

 Tous les dimanches à 18 heures, jusqu’à fin décembre 2017.

 

À L’Alhambra (petite salle), 21 rue Yves Toudic, Paris 75010.

 

Durée : 1h15.

 




 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *