“Crazy in love”, Lauren Chapman

 

Résumé

Une étudiante française d’un milieu populaire. Un jeune acteur américain en pleine ascension. Un couple improbable et pourtant… Mélodie, 22 ans, quitte son Paris natal pour partir étudier à New York. Elle rêve d’y décrocher un diplôme à la hauteur de ses ambitions. Son avenir semble tout tracé. Oui, mais… la rencontre avec Ryan, un célèbre acteur américain, va bouleverser ses plans. Dès le premier regard, Mélodie tombe follement amoureuse. Aux prises avec cette passion dévorante, elle néglige son travail, ses amis, et commence à fréquenter le gotha mythique d’un monde de paillettes où se dissimulent perfidies et trahisons. Ryan la désire, la jette. Elle se donne, s’abandonne, se rebelle… Jusqu’où leur attrait charnel incontrôlable les entraînera-t-il ? Par quelles joies et quelles souffrances devront-ils passer pour ne pas perdre pied ? Le terrible secret qu’elle réussira à percer sera-t-il la clé de leur dernière chance… ?

 

Avis de PrestaPlume ♥♥

Ponctuée de “Boum… Boum… Boum…” et de “Connard… Connard… Connard”, l’histoire “Crazy in love” dévoile une passion exacerbée qui défie l’entendement. Le propre de la passion est la déraison. Certes ! L’auteure, Lauren Chapman, s’est d’ailleurs inspirée d’une rencontre de cette force émotionnelle pour écrire cette histoire de possession charnelle. Mais faut-il pour autant se perdre au point d’en oublier de construire une histoire attachante ? Hélas, l’addiction ne vaut que pour les deux personnages entre eux, le lecteur exigeant risque de se lasser de l’immaturité immuable de Mélodie et de la perversité excessive de Ryan. Les 464 pages laissaient espérer un souffle romanesque décoiffant. Hélas ! Hélas ! Hélas !

Le cœur de cette romance érotique se concentre sur les relations houleuses de deux êtres qui n’auraient jamais dû se rencontrer. Au cours d’un voyage en avion qui l’emmène à New York, la belle Mélodie tombe raide dingue d’un beau gosse, charmeur et arrogant, à la mèche blonde qui lui tombe sur “des yeux brillants comme l’émeraude”. C’est un acteur très connu du cinéma américain… qu’elle ne connaît pas. La star va s’intéresser à cette Française, intimidée mais pas farouche. Peu à peu, lorsque la relation improbable s’installe, il va lui dicter sa loi, lui imposer ses jeux pervers et cruels, la soumettre à son emploi du temps erratique.

Ce jeu du chat et de la souris, assorti de la règle du “je t’aime, moi non plus”, s’éternisera tout au long du livre. Mélodie vivra l’attente et l’enfer avec cet homme capricieux qui aspire sa volonté au point d’occulter pudeur et dignité. Il y a bien quelques tentatives de rébellion, mais elles sont vite étouffées entre les serres puissantes de son amant. Le lecteur n’apprend sur Ryan rien qui pourrait le rendre plus sympathique. Un fil d’intrigue parvient à se frayer un chemin entre les atermoiements de Mélodie et l’incon(si)stance de Ryan, mais il est si ténu qu’il ne tient pas l’ensemble.

On veut y croire, j’ai voulu y croire. Et ce n’est pas la psychologie évaporée des personnages qui aurait pu rendre crédible cette addiction. C’est dommage que l’auteure se soit contentée d’un échange de balles en fond de court. Quelques montées au filet auraient donné du piquant à une histoire larmoyante. Des reprises de volées inattendues auraient donné du panache à un corps à corps brutal. Et une balle de match incisive aurait clôt un spectacle qui n’en finissait pas. L’écriture fluide de Lauren Chapman et la description du monde du showbiz décadent et de la vie d’étudiants français délurée aux États-Unis ne compensent pas le temps passé à attendre… ne serait-ce que les résultats des examens de Mélodie ! La fin elliptique n’en dira rien… Hélas… Hélas… Hélas…

Éditions Le Cherche Midi, avril 2016, 464 pages, 17,80 € 

[wysija_form id=”2″]

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.