« Chacun son tour », Mabille et Chevallier, le tandem de l’été

 

THÉÂTRE & CO 

ll

ll

Avis de PrestaPlume ♥♥♥

ll

ll

Bernard Mabille et Philippe Chevallier, dans un décor de Paris-Plage sans les mouettes, se retrouvent du jeudi au samedi soir sur la scène du théâtre de l’Archipel entre billets d’humour et chroniques politiques bien senties. Ces deux trublions du verbe prolongent là ces délicieux moments passés le reste de l’année dans la Revue de presse, sur Paris Première, à s’écharper à coups de réparties, aussi caustiques que malicieuses. Sur scène, ils tentent de faire preuve d’égard l’un pour l’autre en multipliant les politesses pour un « Chacun son tour », l’un priant expressément l’autre de s’exprimer. Mais, faisant de cette courtoisie extrême un cheval de Troie, Bernard Mabille se délecte d’avoir laissé la parole à son compère pour mieux la lui couper, allégrement, à tout bout de champ, sans ménagement. Philippe Chevallier n’en perd cependant pas son latin, il surfe l’œil frisottant, le cheveu au vent et l’esprit léger sur les peaux de banane. Il revient inlassablement, sans lâcher sa bonne humeur, sur les mésaventures de son beau-frère qui lui sert de boussole dans la mer déchaînée des interruptions. Chacun ténor dans sa partie, le tandem de l’été s’amuse de tout et surtout des autres avec un public qui en redemande.

Dans un décor balnéaire avec un parasol couleur arc-en-ciel et une bouée en forme de flamand rose, Bernard Mabille rassemble ses munitions. La trêve de la critique n’existe pas sur la « côte d’Ardoise » chez les chansonniers, surtout quand un spectacle est en jeu. C’est lui qui ouvre les hostilités, il tire à boulets rouges sur tous les politiques et grands patrons qui viennent de se distinguer dans l’actualité. François de Rugy en prend pour son grade, se voyant comparé aux Tuches à l’Élysée. Mais il n’est pas seul dans cette cour des mauvais élèves. Il y a bien sûr Macron, Cambadélis, le couple Balkany, Carlos Ghosn et encore et toujours l’antienne du procès Tapie. Une valeur sûre pour le divertissement où la gaudriole le dispute au cynisme ! Faisant office de mise en bouche, la revue de presse punitive s’efface devant un Chevallier qui surgit, tonitruant, ne supportant pas de voir sa place déjà occupée sur cette plage imaginée. C’est alors que le canon oratoire de Mabille se dirige instinctivement vers l’honorable Chevallier, lequel navigue entre l’esquive et la réplique avec brio. Son acolyte ne lui laissant aucun répit.

Placé en clin d’œil sous les auspices de la culture, « Chacun son tour » vient, comme le cheveu dans la soupe, troubler la quiétude des hommes politiques et autres personnages publics. Si ces derniers pensaient passer un été au calme sans faire l’objet des habituelles railleries des chansonniers, ils se trompaient grandement : ils vont bel et bien entendre siffler leurs oreilles. Encore et encore. Pour le plus grand plaisir du public qui est mis à contribution. Car, ce spectacle est une rencontre amicale entre deux humoristes et son public. Il manquerait presque le feu de camp autour duquel chacun se brocarderait… à la bonne franquette. Bien sûr, il y a deux joueurs de mots principaux, qui s’interrompent, rebondissent, se mettent au défi. Un aller/retour de facéties, souvent imagées et toujours truculentes. Les deux complices s’amusent franchement sans chichi ni tralala, improvisent, se rattrapant parfois aux vieilles blagues éculées, mais avec tellement de bonhomie et de cœur qu’on n’est pas déçus d’avoir fait un détour par « Chacun son tour » !

Nathalie Gendreau

 ll
« Chacun son tour »

 LLL

Distribution

 ll

Avec : Philippe Chevallier et Bernard Mabille.

 ll

Créateurs

Auteurs et metteurs en scène :

Philippe Chevallier et Bernard Mabille.

 


Du jeudi au samedi à 20 h 30 jusqu’au 14 septembre 2019. Avec une séance supplémentaire le samedi à 17 heures.

Relâches : 25 juillet, 3 août, 23 août et 24 août.


Au théâtre de L’Archipel, 17, Boulevard de Strasbourg, Paris Xe.


Durée : 1 h 15.

Retour page d’accueil




Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest