“Blanc & Hétéro”, de l’humour en eaux troubles

 

THÉÂTRE & CO 

ll

ll

Avis de PrestaPlume ♥♥♥

ll

ll

Que les oreilles chastes s’abstiennent ou défaillent ! Volontairement provocant, délicieusement indécent, prodigieusement irrévérencieux, le one-man-show d’Arnaud Demanche, « Blanc & Hétéro », programmé tous les mardis à l’Apollo Théâtre, ne fait pas dans la demi-mesure. L’humoriste s’amuse avec les codes et les susceptibilités, comme un chat avec sa souris préférée. Il entre dans la chair du politiquement incorrect avec un esprit affilé et sans tabous sur notre société consumériste et intolérante. Tout est bon à dire, tant qu’on en rit. Durant une heure dix, qui passe beaucoup trop vite, il dépiaute les faux-semblants, tranche dans le lard des certitudes, hache menu l’extrémisme en toute chose et dégraisse les préjugés. Ce co-créateur des « Gérard du Cinéma », puis des « Gérard de la télévision », a la dérision collée à ses basques proprettes du Versaillais bien sous tous rapports, mais rétif à la bien-pensance. Si Arnaud Demanche a très vite compris qu’il y avait des avantages à être blanc et hétéro, il n’en est pas forcément fier. En fait, il se dit content d’être blanc et hétérosexuel, tout en ne manquant pas de rire de lui-même et de railler sec sur sa condition et ses « privilèges » au regard de ceux qui sont nés du côté le moins réjouissant des continents.

Tout de blanc vêtu. La bienséance du costume en contre-pointe avec la déferlante des propos. Arnaud Demanche largue les amarres dans une mer mouvementée, le cœur perfusé au sens critique, la langue qui file à vingt nœuds et l’esprit gonflé aux vents contraires. Toutes voiles dehors, il revisite sa relation avec son ex-copine dont il est toujours épris, une végane militantiste. Une union damnée pour lui, qui est blanc, hétéro, issu d’un milieu favorisé et qui n’a pas oublié d’être beau et intelligent. Mais quand l’amour d’une sirène vous ensorcelle avec son chant écolo, qui ne chercherait pas à plonger corps et biens, quitte à rester sa vie durant en apnée ? Au nom de cet amour qui s’amorce, il tentera le tout pour le tout, quitte à jeter à la baille toutes ses conventions bourgeoises, ses réticences et a priori à l’étroit dans son habit des beaux quartiers. Pur-sang rebelle il sera, pour épater sa belle au sang vert. Dans ce voyage éco-romantique à rebours, Arnaud Demanche témoigne de cette cohabitation houleuse, passionnément polémique, militante jusqu’à l’aveuglement.

Dans « Blanc & Hétéro », Arnaud Demanche compare son statut d’homme « normal », blanc et hétérosexuel, Français vivant dans son pays dans un milieu aisé, avec celui de ses amis qui ne sont pas nés de la bonne couleur, du bon sexe, au bon endroit, et encore moins avec une cuillère en argent dans la bouche. Tout passe à sa moulinette de redresseur de torts, envers et contre tout extrémisme : la guerre économique et la politique opportuniste, l’esclavage et la colonisation, le racisme qui en voit de toutes les couleurs, le couple mal assorti, le militantisme et l’écologie, les tendances sexuelles, les contraintes alimentaires et idéologiques, etc. Un florilège de thèmes, possiblement tous polémiques, pouvant créer un tsunami de protestations, sourdes ou véhémentes, de la part du public abasourdi par tant de folles ou courageuses impertinences. C’est que l’humoriste y va fort et sans filets, jetant en pâture quelques vertes et des pas mûres pour tester leur capital cocasse, hilarant, désopilant ou inénarrable. Skipper en eaux troubles, Arnaud Demanche est passé maître en bordées qui font mouche depuis son premier one-man-show, « Le Nouveau Schwarzenegger ». Aucun de ses tirs à boulets rouges ne manque sa cible mouvante que fait dériver la bouillonnante actualité. Exprimant son avis sans phare ni corne de brume, Arnaud Demanche ose tout dire et rire de tout. Quitte à soulever l’indignation amusée. Quitte à faire réfléchir !

Nathalie Gendreau



“Blanc & Hétéro”

 LLL

Distribution et création

 ll

De et avec : Arnaud Demanche.

 ll

Mise en scène : papy.

 Kalmia Productions


Tous les mardis à 20 h, jusqu’au 30 avril 2019.


A l’Apollo Théâtre, 18 rue du Faubourg du Temple, Paris Xe.


Durée : 1 h 10.

Retour page d’accueil




Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.