“Adopte un mentaliste”, et la magie tu trouveras !

 

THÉÂTRE & CO 

 

Avis de PrestaPlume “Coup de cœur”

 

Si je devais faire court, je dirais « prodigieux ». Mais je ne fais jamais court. Encore moins quand le spectacle proposé embarque toute la salle pour un autre monde qu’il serait bien banal de dénommer surnaturel. « Adopte un mentaliste », co-écrit avec Sylvain Vip et maxime Schucht, est le dernier-né de Giorgio qui se produit les samedis 8, 15 et 29 juillet, à l’Apollo Théâtre, dans l’attente d’une nouvelle salle pour la rentrée. Le mentaliste a une grande ambition pour vous, celle de vous faire rencontrer le grand amour, votre moitié qui vous correspond en tous points… ou presque. Et accessoirement au sien, car il se dit cœur à prendre… Allez savoir si ce cœur est facile à conquérir, son esprit, lui, est insaisissable ! Et, au bout d’un temps qui file bien trop vite entre les neurones, c’est le public qui est conquis. Giorgio l’Amoroso ? Peut-être bien… Mais s’il subjugue le cœur par sa dextérité à se jouer avec humour de la logique, il chatouille aussi la raison par sa facilité à deviner l’autre. Sans se tromper, en jouant sur le registre du charmeur à l’esprit vif-argent, il déroule son scénario à la vitesse de la lumière, nous enveloppe dans son halo de bienveillance et de merveilleux, et nous emmène là où il le désire.

Le spectacle commence avant l’entrée en scène de Giorgio. Son assistant Benoît Auzou, un jeune mentaliste en puissance, distribue au hasard des « Love cards », des fiches sur lesquelles des personnes volontaires inscrivent leur animal, musique, film et objet préférés. C’est ensuite que Giorgio surgit sur scène, à la fois décontracté et concentré. Qui a déjà vu la série « Le mentaliste » peut craindre la suite des événements. Un cillement des paupières est lu comme une information essentielle, un aveu… Alors, pourquoi tenter de dissimuler ? Rester nature, il n’y a que ça de vrai ! Et c’est tellement plus drôle. Oui, drôle ! Car Giorgio est un mentaliste humoriste. Seul mentaliste jusqu’à présent à manier l’humour, il use du subtil mélange de blagues et de bons mots, ne se refusant aucune autodérision, et laisse fuser les réparties qui ne se font jamais aux dépens, mais avec le public. C’est un désamorçage de l’appréhension par la légèreté du propos. Point de gravité en ces lieux ne doit subsister, et il s’y emploie avec une énergie décuplée, comme si son carburant était nos rires !

Après « Mental expert », Giorgio se glisse dans ce nouveau spectacle avec délectation, dans la veine de l’amour avec un grand A comme empAthie. Exit les sites de rencontres virtuelles « low-cost », le mentaliste se rêve « marieuse » en vous entraînant à sa suite dans la recherche de l’âme sœur parmi le public. C’est avec ce public qu’il ne connaît pas qu’il va s’amuser et faire connaissance, faisant une démonstration inouïe de ses fabuleuses capacités. Dès les premières plaisanteries, parfois gentiment cassantes, le public est à fond derrière lui, prêt à le suivre dans ses délires de « devination », et non divination. Le divin n’a rien à voir à l’affaire. Il s’agit d’intuition, d’observation, d’empathie… et de beaucoup de travail pour que l’illusion et la suggestion opèrent.

Ainsi, une main innocente du public tirera au sort des « Love cards ». Choisissant l’une ou l’autre des préférences annotées, Giorgio au regard scrutateur et au sourire enjôleur en trouve invariablement l’auteur. On verra même l’animal préféré de l’une écrit sur son torse ! On l’entendra dévoiler l’emplacement et la forme du tatouage de trois jeunes femmes. À l’issue d’un Pictionary démentiel, on assistera à un savant calcul avec la date de naissance de trois personnes du public qui servira à trouver celle d’une autre… Bref, un spectacle de jeux qui se succèdent au rythme nerveux, sans repos ni coupure. Les réparties enchaînent d’autres réparties, les tours d’autres tours, les illusions d’autres illusions. Plus d’une heure d’interaction avec un public qui n’en revient pas, qui veut croire à une possible erreur, qui n’attend que de se rassurer quant la logique convainc que là, à ce moment précis, il n’a pas tout deviné. Se serait-il trompé ? Une petite erreur de rien du tout qu’on lui pardonnerait bien volontiers… Mais, que nenni ! L’erreur faisait partie du jeu. Tel le Jeu de l’Oie, reculer pour mieux sauter ! Alors, on s’incline devant la magie et on repart heureux, dans l’émerveillement de l’enfance. On se surprend même à regretter de ne pas avoir fait partie des élus destinés à être percés à jour… ou à se laisser manipuler. La curiosité enthousiaste l’emporterait-elle donc sur la timidité ? N’est-ce pas là, la véritable magie !

 



« Adopte un mentaliste »
 
Auteurs : Giorgio, Sylvain Vip, Maxime Schucht.

 

Avec : Georgio et Benoît Auzou

 

Mise en scène de Lucille Jaillant.

 

Production : Johan production Concept

 

Au théâtre de Dix Heures, 36, Boulevard de Clichy, 75018 Paris.

 

Les dimanches 3, 10 et 17 septembre et 1er octobre 2017, à 20 heures.

Durée : 1h20.

 




 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *