“Pour le meilleur et pour le dire”, du verbe en plein cœur

THÉÂTRE & CO
À la Manufacture des Abbesses, à Paris, la comédie psychologique et sentimentale« Pour le meilleur et pour le dire » revient pour un mois de consultation supplémentaire, du 17 janvier au 17 février 2019. Une aubaine qu’il serait inconséquent de laisser passer tant l’écriture de David Basant et Mélanie Reumaux sonne juste et émeut, du rire à la joie finale du happy end. Pour une fois qu’une histoire d’amour se termine bien, il serait bien dommage de s’en priver ! La pièce déploie son fil narratif tendu au cordeau sur le malentendu, les non-dits, la difficulté de communiquer et les lapsus signifiants. Le sujet est fort simple, mais d’une actualité impérissable. C’est l’histoire d’un couple très amoureux et en crise. Audrey approchant de la quarantaine veut un bébé, Julien repousse ce désir aux calendes grecques sans lui en avouer les raisons. La peur de perdre celle qu’il aime par cet aveu le conduit à rompre par anticipation. Un non-sens que vont s’ingénier à réparer leur entourage et surtout leur analyste… qui se trouve être la même personne. Du bel ouvrage d’écriture intelligent et enjoué qui, par les mots dits, dédramatise les maux tus.

Lire la suite →

“Chinchilla”, le miroir des sentiments

THÉÂTRE & CO
Avec « Chinchilla », l’auteur Emmanuel Robert-Espalieu brosse avec l’humour grinçant qu’il affectionne le jardin intérieur de deux couples empêtrés dans une remise en question. C’est une comédie qui sarcle à coups de réparties légères et décalées les plates-bandes du drame qui s’échine à se tramer. Elle gratte les faux-semblants à coups de pourquoi et le réalisme des situations s’interpose en miroir du public qui s’interroge. Qu’est-on prêt à faire pour sa moitié quand on se retranche derrière la lassitude ? Jusqu’où son engagement peut-il se laisser aller ? Quatre comédiens le vivent avec force et subtilité, énergie et émotion, évoluant avec aisance grâce à une mise en scène minimaliste et futée de Bruno Banon. Deux couples s’opposent, le premier qui surnage dans la vie, tels des loosers (Jérémie Covillault et Lydia Cherton) et le second qui réussit tout ce qu’il entreprend (Roger Contebardo et Céline Perra)… Ils n’ont rien en commun si ce n’est l’amour qui s’étiole à force d’habitude et de confort.

Lire la suite →