Dr Luc Bénichou, à la lumière des souvenirs

PORTRAIT PASSION
Une larme de nostalgie, un brin d’agacement, l’urgence des souvenirs. C’est cette savante alchimie qui a présidé à l’écriture d’une époque, d’un lieu, d’un homme. Luc Bénichou vient de publier aux éditions Michel de Maule « 42, rue de Sèvres – Les fantômes de l’hôpital Laennec », un hymne à un bâtiment hospitalier transformé en logements de luxe, désormais hanté par l’Histoire et les souvenirs professionnels de l’auteur. C’est l’occasion pour ce docteur en médecine, précurseur de la technique des photothérapies en France, de revenir sur les prémices d’une carrière surprenante où l’intérêt pour la photo et l’écriture s’est greffé à la fascination pour les énigmes de la science… Une greffe d’envergure que seul un esprit curieux pouvait concevoir.