Dernière critique sur “Norman, mon fils”

“Dès les premières lignes une vague d’émotion nous emporte. La puissance des sentiments de ce père prêt à tout nous submerge. Pourtant, il n’est pas ici question d’empathie, ou d’émotions faciles.
Avec beaucoup de pudeur, Nathalie Gendreau fait de l’histoire de Jimmy et de Norman Edmunds, une belle histoire. Elle dépasse le documentaire et la simple retranscription pour atteindre l’essentiel.
Grâce à un choix narratif très subtil, elle donne la parole à Norman. Ces parenthèses humanisent un message profond et donne la voix à ceux qui ne l’ont pas.”
Blog “Arts Mouvants”

Lire la suite →

“La Peau d’Anna”

“Contre toute attente, Alzheimer va devenir leur fil d’Ariane pour se retrouver. C’est là tout l’art de Nathalie Gendreau. Par ses mots, elle transcende cette maladie, protagoniste de son histoire. Au fil des pages, elle n’en fait plus cet espace que personne ne comprend, qui emprisonne l’âme, mais ce lien reconstitué qui va permettre à un père et à sa fille de reformer les pièces du puzzle de leur vie. Alzheimer est la clé de leur énigme familiale qui percera à jour, non sans violence, les drames vécus et pansera telle une thérapie, les séquelles subies. Anna, c’est La Peau d’Âne des temps modernes. Tout comme elle, la complicité très fusionnelle d’Anna avec son père, sans frontière aucune, ne peut empêcher le doute d’exister.” (Daphné Victor, journaliste à Impact European)

Lire la suite →